Fidéliser

Fidéliser, la stratégie gagnante

27 août, 2020

Ecrit par

Gabriel Cadet

Sous-titre de l'image ici.

"Dix ans qu'on suit ce bateau, jamais été déçues !"

Fidéliser est plus facile que conquérir

Adage commercial bien connu : il est plus facile de retravailler avec ses clients que d’en trouver de nouveaux. Les deux actions sont évidemment nécessaires à la croissance, mais si un choix s’impose, alors que le budget communication s'amoindrit, fidéliser est plus rentable qu’acquérir. Il est 5 à 7 fois moins cher de garder un client que d’en trouver un nouveau. Au-delà même des questions de portefeuille, dans les domaines des services, le suivi d’un client est moins énergivore et chronophage - deux régimes alimentaires déconseillés aux cadres d’entreprise. 

Communiquer, c'est fidéliser

Fidéliser à moindre coût donc, mais comment ? Par la communication ! Partager avec ses publics, exister dans leurs univers numériques et réels en communiquant sur les actions de l’entreprise, mais pas seulement. Vous pouvez développer votre vision du monde, l’idéal auquel vous aspirez, parler des entreprises et des individus qui vous inspirent et vous correspondent. Il ne s’agit pas pour autant d’occuper le terrain en permanence sur des espaces de vie privée que tout le monde souhaite préserver du spam. Fidéliser, c’est trouver l’équilibre pour exister aux yeux d’un client sans qu’il se sente enfermé ou excessivement sollicité. 

La vidéo, un outil de fidélisation à envisager 

Pour fidéliser efficacement, la vidéo s’est imposée depuis une bonne dizaine d’années. Elle est le format le plus cliqué d’Internet, et se distingue par son efficacité : 95 % du message d’une vidéo est retenu, contre 11 % pour un texte. De plus, le champ des possibles de la vidéo s’élargit de jour en jour, notamment dans les techniques de motion design qui sont de plus en plus accessibles. Les mouvements, le son, les couleurs, les histoires, ont un impact émotionnel. Le rapport de fidélité entre un consommateur et une marque se construit surtout émotionnellement : l’attachement épargne au consommateur une étude de marché permanente, il se tourne vers ce qu’il connaît, ce qu’il aime et en qui il a confiance. 

ARTICLES LIÉS